"Les désorientés" Amin Maalouf - éd Grasset

Adam répond à  l'appel d'un "ancien ami" qu'il ne voit plus depuis de longues années et qu'il sait mourant.

Ce retour imprévu le pousse à rester dans un pays qui n'est jamais explicitement nommé, mais dont on devine qu'il s'agit du Liban.

Les souvenirs heureux et tristes resurgissent au gré de la plume de ce professeur d'histoire (sorte de double littéraire de l'écrivain).

Une grande oeuvre qui interroge la déchirure de l'exilé et les compromissions de ceux qui restent.

"14" Jean Echenoz - éd de Minuit

Il ne s'agit pas d'un livre de plus sur la"grande guerre", mais d'un roman qui deviendra sûrement une référence littéraire concernant cette époque.

Cinq jeunes hommes, pleins de confiance et d'espoir, quittent leur Vendée natale pour rejoindre le front du conflit franco-allemand. Jean Echenoz évoque notamment les derniers souvenirs avant le grand départ, le moment de l'appel au rassemblement qui les a surpris dans leur vie et a interrompu net leur avenir. 

Ce livre est fait d'images brèves, d'instanés, et présente sous un angle inédit ces années noires et l'histoire d'une jeunesse sacrifiée.

Ce sont des lignes inoubliables construites avec peu de mots, dans un style presque désuet qui saisit et retient au delà de la lecture.

"La vérité sur l'affaire Harry Quebert" Joël Dicker - éd De Fallois

Quoi de pire que de voir son mentor accusé de meurtre, alors que l'inspiration vous manque pour votre nouveau livre ?

Auteur à succès, Marcus Goldman voit son quotidien sur le point de basculer quand il décide de tenter d'élucider un crime qui s'est produit trente ans auparavant.

Tandis que l'Amérique bruisse de l'avènement de l'élection d'Obama, sa quête d'écriture et de vérité se fait le miroir d'une société gangrénée par les medias.

Un exercice de haute voltige mené avec brio par un des jeunes écrivains les plus remarqués de la rentrée littéraire 2012.

Ce livre a reçu le prix de l'Académie française et le prix goncourt des lycéens.

"L'amour sans le faire" Serge Joncour - éd Flammarion

Les héros de ce roman, Franck et Louise, sont des êtres timides et silencieux, qui observent la vie à la terrasse des cafés, lui à Paris, elle à Clermont Ferrand. Ils sont venus se perdre en ville pour tenter une autre vie. Lui est parti loin de la ferme familiale, est devenu photographe et a beaucoup voyagé ; elle quitta la même ferme quelques années plus tard à la mort de son mari, le frère de Franck. Ils ne se connaissent pas et pourtant leurs chemins se croiseront.

Lire la suite : "L'amour sans le faire" Serge Joncour - éd Flammarion

"Oh" Philppe Djian - éd Gallimard

Ce récit est le monologue intérieur d'une femme : elle s'appelle Michèle, a cinquante ans, est productrice, et vit dans une maison d'une banlieue résidentielle. Elle est séparée de son mari, et son fils unique âgé de 25 ans a des projets matrimoniaux un peu « préoccupants ». Bref la vie ! Malgré une assurance incontestable, elle ne peut s'empêcher de chercher, de manière assez irrationnelle, à déchiffrer des signes qui la guideraient, car la vie lui a appris que le danger n'est jamais bien loin...

Lire la suite : "Oh" Philppe Djian - éd Gallimard

"Les Pays" Marie Hélène Lafon - éd Buchet Chastel

Fille de paysans du Massif Central, Claire sait depuis toujours qu'elle ne reproduira pas la vie de ses parents. Jeune fille studieuse, appliquée et opiniâtre, elle rentre à la Sorbonne en lettres classiques et s'engage à suivre un parcours difficile, et un peu hors du temps, en étudiant le latin et le grec, et ce dans l'espoir d'enseigner.
Ce magnifique récit, écrit dans une langue que l'on ne lit plus, retrace la vie d'une jeune femme pour qui, dans la capitale, tout est découverte, dans les manières de voir, de penser, de se comporter. Ses origines se rappelleront parfois à elle, un parfum au détour d'un square par exemple... elle n'éprouvera pourtant ni nostalgie, ni embarras, ce « pays » lointain, cet autre monde, étant sa force et sa liberté.

Lire la suite : "Les Pays" Marie Hélène Lafon - éd Buchet Chastel

"Home" Toni Morrison - éd Bourgois

Home - Toni Morrison - éd C. Bourgois
C'est un récit bref qui pourrait s'apparenter à une nouvelle mais sa densité et sa force hypnotique en font un très grand roman. En dix-sept chapitres, il retrace une saga familiale, l'histoire d'une famille noire-américaine du sud qui connaît la pauvreté, la violence des dernières années de la ségrégation raciale, et dont les deux enfants ont tenté d'échapper à leur destin. Pour le fils, Frank, ce sera la guerre en Corée, et pour sa soeur, Cee, un mariage désastreux. Frère et soeur retourneront à la maison après avoir traversé un pays hostile et violent. Une fresque édifiante.

Lire la suite : "Home" Toni Morrison - éd Bourgois

"Le bruit des choses qui tombent" J.M. Vasquez - éd. Seuil

Un récif vif aux allures d'enquêtes qui déroule, au fil des pages, soixante dix ans de l'histoire sanglante et désespérée de la Colombie. Nous sommes au milieu des années 90, le narcotrafiquant Pablo Escobar a été assassiné deux ans plus tôt. Le narrateur, Antonio Yammara, rencontre dans un club de billard un homme singulier, Ricardo Laverde, assassiné quelques jours plus tard, en pleine rue et en sa présence.

 Antonio Yammara appartient à cette génération qui est née et qui a grandi dans une société marquée par le chaos, la corruption et le «narcoterrorisme». Comme tous les gens de son âge, il a appris à vivre dans la peur et l'éventualité de la perte.

 

Lire la suite : "Le bruit des choses qui tombent" J.M. Vasquez - éd. Seuil

"La recherche de la couleur" J. M. Parisis - éd Stock

Tout commence par une nausée envahissante ... Elle submerge François Novel lors d'une soirée parisienne, dans laquelle il lui est difficile d'échapper à la banalité des propos tenus par un cercle d'amis et connaissances. Plus que le contenu des phrases échangées, ce sont les fautes de syntaxes, d'accords, ou le timbre des voix - "trop d'aigus" - qui plongent le narrateur dans un accablement profond et incommensurable. Il éructe sa colère dans des phrases lapidaires et irréductibles qui donnent le ton particulièrement bien trempé de l'ouverture de ce roman.

C'est le portrait d'un homme complexe, à la fois violent et intransigeant. Cet homme, l'auteur sans doute, n'hésite pas à en découdre avec les milieux littéraires parisiens ou assimilés, qu'il égratigne sans retenue.

Lire la suite : "La recherche de la couleur" J. M. Parisis - éd Stock

"1Q84" - Haruki Murakami - éd Belfond

C'est un phénomène littéraire : quatre volumes, portant le même titre, dont trois sont déjà parus en France depuis la rentrée automnale. Un engouement sans précédent qui a tenu les lecteurs en haleine durant tout l'hiver. Qu'en sera-t'il pour le quatrième volume attendu à la rentrée ?

Pour ceux qui n'ont pas encore succombé à la tentation, nous vous encourageons à profiter du temps des vacances pour lire les trois volumes déjà disponibles en français. L'action se situe en 1984, un monde étrangement désuet, sans téléphone portable ni Internet. Très vite, Murakami opère une légère distorsion temporelle pour nous plonger dans l'année 1Q84, que seuls quelques protagonistes perçoivent. L'auteur nous balade entre réel et fantastique dans une histoire au parfum de mystère.

Lire la suite : "1Q84" - Haruki Murakami - éd Belfond

"Le grand coeur" Jean-Christophe Rufin - éd Gallimard

La France s’est ouverte à l’Orient avec Jacques Cœur : c’est ce que nous rappelle Jean-Christophe Rufin dans son nouveau livre, un roman d’aventures, et d’amour - le marchand anobli ayant été l'homme d'une seule femme, Agnès Sorel, l’un et l’autre formant l’un des couples mythiques de l' histoire de France. Un roman historique d'une surprenante modernité, à la fois odyssée chevaleresque et brillante réflexion sur le pouvoir. 

Lire la suite : "Le grand coeur" Jean-Christophe Rufin - éd Gallimard

Prochainement

Rencontre avec J.B. Andrea.

Un premier roman bouleversant.

Mardi 17 octobre à 20 h.

mareine

Ce roman magnifique, singulier et inclassable, est une des plus belles découvertes de la rentrée littéraire.

Jean-Baptiste Andrea, célèbre l'enfance à travers la voix et la pensée d'un garçon de 12 ans qui souffre de troubles psychiques qui l'isolent et brouillent parfois sa perception de la réalité.

Depuis que son père lui a offert un blouson publicitaire de la marque Shell, il se fait appeler Shell. Il vit dans la vallée de l'Asse avec ses parents qui tiennent une station service. Quand il comprend qu'il sera bientôt placé dans un institut spécialisé, il fugue dans la montagne et va vivre tout un été, livré à lui-même.

Pour Shell, ce n'est pas une fuite, c'est le chemin qu'il doit prendre pour s'émanciper et devenir un homme. Il rencontre Viviane, elle apparaît comme un enchantement sur son chemin. Intrépide, effrontée, Viviane devient une compagne de jeu qui impose ses règles avec détermination. Elle sera sa "Reine". A ce titre, Shell ne pourra rien lui refuser et elle pourra tout lui demander.

Ces jeux innocents, fondés sur des défis enfantins, prennent parfois des tournures inquiètantes. Mais l'histoire appartient à Shell. C'est lui qui raconte, avec sa manière si singulière de considérer ce qui lui arrive.

 

Lire la suite...

Connexion