"Avenue des géants" Marc Dugain - éd Gallimard

Marc Dugain s'empare cette fois encore d'une histoire vraie, celle d'un serial killer, qui sévit dans les années 70 aux Etats-Unis. Plus que l'histoire d'un dérangé - au tableau de chasse sordide, c'est l'autopsie d'une Amérique des années 1960-1970, en pleine révolution culturelle, que nous propose l'auteur, où les héros d'hier furent mis au ban mis par une génération qui ne voulait plus vivre sous l'ombre de leurs pères. 

Lire la suite : "Avenue des géants" Marc Dugain - éd Gallimard

"L'attente de l'aube" William Boyd - éd Seuil

Fin de l'été 1913 : un jeune comédien anglais se rend à Vienne, afin entreprendre une cure psychanalytique auprès d'un médecin, disciple de Freud. La ville, beaucoup plus souriante que Londres, dégage comme un goût de nouveauté et de licence aux yeux du jeune homme. Il va y croiser une jeune femme évoluant dans les milieux artistiques viennois, dont il va devenir l'amant. Cette relation va cependant l'obliger à quitter l'Autriche sous une fausse identité. 

Lire la suite : "L'attente de l'aube" William Boyd - éd Seuil

"Pourquoi être heureux quand on peut être normal" Jeanette Winterson - éd de l'Olivier

Ce texte est le récit passionnant de ce que fut la quête d’identité de l'auteur, Jeanette Winterson : une existence en forme de combat. Cette autobiographie débute dans les années 60, près de Manchester. Elevée par des parents adoptifs, pentecôtistes ultra rigoureux, elle raconte sa vie parmi ces gens qui ont tourné le dos à la vie et consacrent leurs soirées à la lecture de l'Ancien Testament. Leur croyance fraye sans détour avec les superstitions, puisqu'ils voient l'incarnation du mal partout, et tentent de dresser leur fille contre toute tentation. Leur religiosité ne leur empêche pourtant pas de s'arranger quelque peu avec les textes sacrés ... En racontant son histoire, Jeanette Winterson adresse un signe fraternel à toutes celles et à tous ceux pour qui la liberté est à conquérir.

Lire la suite : "Pourquoi être heureux quand on peut être normal" Jeanette Winterson - éd de l'Olivier

"Lointain souvenir de la peau" Russel Banks - éd Actes Sud

A Miami, renommé pour les besoins du roman « Calusa, » vivent, sous le pont routier Claybourne, des repris de justice, condamnés pour abus sexuels sur mineurs. Ils ont trouvé refuge sous ce viaduc, où ils forment une communauté de marginaux, sans aucune ressource. Ils sont tous en liberté conditionnelle, affublés d'un bracelet électronique, ce qui permet à tout en chacun de les identifier via Internet. Assignés à résidence dans un périmètre très restreint, ce qui les tient éloignés des zones urbaines abritant des mineurs, ils sont soumis à un contrôle judiciaire strict et hebdomadaire. Kid, l'un d'eux, a 22 ans, et vit depuis une année sous une tente, avec son iguane Iggye. Il travaille dans un restaurant, s'accommode de sa solitude et des menaces quotidiennes inhérentes à son mode de vie. Il sait qu'il devra vivre ainsi, exclu et en marge de tout, durant 10 ans avant de pouvoir réintégrer son statut de citoyen.

Lire la suite : "Lointain souvenir de la peau" Russel Banks - éd Actes Sud

Prochainement

 

Jeudi 15 février à 20h, nous recevrons Jean-Luc Coatalem. 

Une soirée sous le signe de la passion et du voyage, sur les traces de Paul Gauguin et Victor Segalen.

Jean-Luc Coatalem nous entraînera, dans son sillage, sur les pas de ces deux grands voyageurs qui ne cessent d'alimenter son imaginaire et qui ont modifié et enrichi notre vision du monde. 

 

"Mes pas vont ailleurs", publié à la rentrée 2017, a été couronné par le Prix Femina Essai et par le Prix de la Langue française.  

Lire la suite...

Connexion