"Offenses" Constance Debré - éd Flammarion

Dans tous ses romans, Constance Debré questionne l’ordre social et ses failles. Le couple, la maternité, la filiation, l’héritage. Son nouveau roman "Offenses" interroge nos lois et la façon dont la justice est rendue dans notre pays. Les faits : un jeune homme tue une vieille femme. Il lui faisait ses courses. Il a un dealer à rembourser. Il la tue pour “450 euros” comme disent les journaux. On ne connaît pas le nom de cet homme ni de cette femme parce qu’il et elle sont nous toutes et tous. À partir de cet acte, c’est le fonctionnement de la justice, nos lois, notre morale, que Constance Debré questionne au vitriol. Elle tient le lecteur entre ses griffes, elle ne lâche rien et propose de regarder autrement les faits et de se demander pourquoi certains sont en quelque sorte condamner à y avoir recours et condamnés aussi à être les perdants de notre système social. Un livre passionnant. Une claque magistrale.

Prochainement

 

Jeudi 25 avril 

 leconvoi

Rencontre avec Beata Umubyeyi Mairesse

Le 18 juin 1994, quelques semaines avant la fin du génocide des Tutsi au Rwanda, Beata Umubyeyi Mairesse, alors adolescente, a eu la vie sauve grâce à un convoi humanitaire suisse.Treize ans après, elle entre en contact avec l'équipe de la BBC qui a filmé et photographié ce convoi. Commence alors une enquête acharnée (entre le Rwanda, le Royaume-Uni, la Suisse, la France, l'Italie et l'Afrique du Sud) pour recomposer les événements auprès des témoins encore vivants : rescapés, humanitaires, journalistes. Nourri de réflexions sur l'acte de témoigner et la valeur des traces, "Le convoi" offre une contribution essentielle à la réappropriation et à la transmission de cette mémoire collective.

Lieu : 19h, Bibliothèque Benoîte Groult. Réservation conseillée

 

Lire la suite...

Connexion