"Le silence même n'est plus à toi" Asli Erdogan - éd Actes Sud

 

Pour Asli Erdogan, l’écriture qui l’a menée en prison est un acte de résistance, un moyen de survivre dans cet enfer qu’est devenue la Turquie pour les journalistes et les écrivains. En France, la radio en parle, la télévision en montre des images, les journaux font l’analyse de la situation, ça parait loin de nous. Dès la première chronique du livre, on traverse le miroir, on ressent la peur. Nous ne sommes plus seulement spectateurs, nous sommes embarqués. « Pour couvrir le bruit de la canonnade, il hurlait : couche -toi, à terre ! C’était le 15 juillet 2016, jour du coup d’Etat. Etait-il chiffonnier ou policier en civil ? Il m’a sauvé la vie ». Après chaque récit, il faut prendre du temps, fermer les yeux, avant d’attaquer le suivant. Pour Asli Erdogan, « l’écriture est soit un verdict, soit un cri ». Ici, il s’agit bien d’un cri de détresse, d’un appel au secours. Chronique du club de lecture  FG  

 

Prochainement

pagedeslibraires184

A votre disposition

tout l'été, La page des 

libraires.

 

Une sélection de romans,

d'albums jeunesse et BD.

 

Chroniques exclusivement tenues par des libraires.

 

Bonnes lectures.

 

La librairie Odessa restera ouverte tout l'été. 

Lire la suite...

Connexion