"Les petites chaises rouges" Edna O'Brien - éd S. Wespieser

C'est un roman sur le mensonge et l'innocence. Un criminel de guerre, en fuite en Irlande, séduit tout un village en se faisant passer pour un médecin guérisseur, il noue une liaison avec une jeune femme qui tombe éperdument amoureuse de lui, avant que son passé ne le rattrape et le conduise devant les tribunaux à La Haye. E. O'Brien ne s'empare jamais de la grande histoire dans ses romans et ce choix précisément peut surprendre. Cependant, ce n'est pas vraiment la mystification de Karadzic (qui se fit passer lui-aussi pour un médécin) qui intéresse l'auteur, ce récit raconte la tragédie d'une femme trompée, dépassée par sa honte et sa culpabilité qui quitte son pays et se retrouve seule, sans un sou, parmi les sans papiers à Londres. Cette descente aux enfers, narrée de façon poignante et obsédante, est vécue comme une sorte de rédemption. Le titre évoque les milliers de sièges rouge installées le 6 avril 2012 pour commémorer les 20 ans du sièges de Sarajevo.

Prochainement

 

Jeudi 15 février à 20h, nous recevrons Jean-Luc Coatalem. 

Une soirée sous le signe de la passion et du voyage, sur les traces de Paul Gauguin et Victor Segalen.

Jean-Luc Coatalem nous entraînera, dans son sillage, sur les pas de ces deux grands voyageurs qui ne cessent d'alimenter son imaginaire et qui ont modifié et enrichi notre vision du monde. 

 

"Mes pas vont ailleurs", publié à la rentrée 2017, a été couronné par le Prix Femina Essai et par le Prix de la Langue française.  

Lire la suite...

Connexion