"Le chagrin des vivants" Anna Hope - Ed Gallimard

C'est un premier roman qui fait preuve d'une très grande maîtrise. Nous sommes en 1920 et Londres s'apprête à accueillir la dépouille du soldat inconnu pour une grande cérémonie du souvenir, deux ans après l'armistice. Le Royaume Uni compte encore ses morts et cette commémoration devrait permettre à la nation de se rassembler dans un deuil partagé. Durant ces cinq jours, Anna Hope raconte le destin de trois femmes : Ada, Hettie et Evelyn qui, comme le reste de la population, assistent à cet hommage. On suit avec un intérêt grandissant le cheminement des trois femmes. Ada dont le fils est mort en 1917 mais qui attend toujours une explication claire des circonstances de son décès. Le désarroi d'Hettie, jeune fille de dix-neuf ans qui aspire à plus de légèreté et qui aimerait bien se tourner vers l'avenir. Mais Hettie est sans cesse renvoyée à la guerre et à ses traumatismes, car son propre frère qui en est revenu, est incapable de reprendre une vie normale. Le fiancé d' Evelyn est mort sur le front et elle ne s'autorise plus à vivre. Anna Hope rend un très bel hommage à toutes ces femmes dans la guerre qui ont contribué à la renaissance d'un pays privé de ses hommes et qui doivent ré-apprendre à vivre sans eux. Des femmes fortes qui vont redonner un sens à leur existence.

Prochainement

cherfrancoisaffiche

Louison dédicacera son nouvel album, "Cher François", samedi 16 décembre entre 15h et 18h. Journal dessiné malicieux qui relate les deux dernières années de la présidence de François Hollande. Louison raconte et croque en 200 pages, ce qu'elle nomme elle-même "des discussions" avec le Président, des anecdotes vécues lors de voyages officiels. Louison choisit l'autodérision, se met en scène, et raconte avec humour, à la première personne, les histoires de son point de vue. Elle nous permet ainsi d'accèder à une bulle privilégiée sans jamais y rentrer tout à fait. Pas besoin de s'intéresser à la politique pour se plonger dans ce journal dessiné, il suffit d'apprécier le trait alerte et malin de Louison et d'éprouver un peu ou beaucoup de sympathie pour François Hollande. 

Lire la suite...

Connexion