"Feu" Maria Pourchet - éd Fayard

Laure, prof d’Université, est mariée et mère de deux filles. De Véra, l’aînée, qui organise des mouvements d’insurrection au lycée, Laure envie l’incandescence et la rage. Elle qui, à 40 ans, regrette parfois d’être la somme de la patience et des compromis. Clément, célibataire, 50 ans, court le matin et parle à son chien le soir. Entre les deux il s’ennuie dans la finance, au sommet d’une tour vitrée, lassé de la vue qu’elle offre presque autant que de YouPorn. Laure monte sans passion des colloques en Histoire contemporaine. Clément anticipe les mouvements des marchés, déplorant que les crises n’arrivent jamais vraiment, que le pire ne soit qu’une promesse perpétuellement reconduite. De la vie, l’une attend la surprise. L’autre, toute capacité d’illusion anéantie, attend qu’elle finisse, fatigué d’être un homme dans un monde où seules les tours de la Défense sont légitimement phalliques. Bref, il serait bon que leur arrive quelque chose. Ils vont être l’un pour l’autre un choc nécessaire. Saisis par la passion et ses menaces, ils tentent d’abord de se débarrasser l’un de l’autre en assouvissant le désir, naïvement convaincus qu’il se dompte. Nourrissant malgré eux un espoir qui les effraie et les consume, ils iront loin dans l’incendie. Dans l’ombre, quelque chose les surveille : la jeunesse sans nuance et sans pitié de Véra. Au gré d’un roman sur la passion, Feu photographie une époque. Où les hommes ne sachant plus quelle représentation d’eux-mêmes habiter, pourraient renoncer. Où les femmes pourraient ne pas se remettre de l’incessant combat qu’elles doivent mener pour être mieux aimées. Où les enfants, nés débiteurs, s’organisent déjà pour ne pas rembourser. Alternant les points de vue des deux personnages dans une langue nerveuse et acérée, Maria Pourchet nous offre un roman vif, puissant et drôle sur l’amour, cette affaire effroyablement plus sérieuse et plus dangereuse qu’on ne le croit.

Prochainement

Rencontres proposées par la librairie en mai et juin 2022.   Mardi 10 mai 2022 : venez dialoguer avec Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot. "Notre vie chez les riches" éd Zones. Le célèbre couple de sociologues de la bourgeoisie livre son autobiographie. Ce récit raconte la traversée d’une époque par un duo singulier, témoin bicéphale des mutations de la société française et de ses élites. Mercredi 11 mai 2022  : Tonino Benacquista présentera "Porca miseria". Un récit bouleversant qui raconte sa trajectoire, celle d'un autodidacte qui a dû conquérir la langue française et que l'écriture a sauvé du réel. Mardi 14 juin 2022 : "Et si vous larguiez les amarres". Nomadisme en famille, testé et approuvé. Géraldine, Mathieu et leurs trois enfants sont partis voyager en famille et ils ne sont toujours pas revenus. Rêve et partage d'expérience.  Mercredi 22 juin 2022 : Xavier Galmiche, vit entre ville et campagne. Il s'est constitué un poulailler et étudie avec minutie les comportements de ses volatiles, leurs relations et leurs rituels. Attaché à cette communauté qui lui en rappelle une autre, l'auteur nous livre avec humour et esprit le fruit de ses observations dans "Le poulailler métaphysique".  Ces soirées débuteront à 19h. Elles se dérouleront à la Bibliothèque Benoîte Groult. Réservation auprès de la librairie par mail ou tél. Lire la suite...

Connexion