"La route étroite vers le nord lointain" Richard Flanagan - Actes Sud

La première partie du roman se passe pendant la seconde guerre mondiale dans un camp de travail japonais situé en pleine jungle birmane où les prisonniers sont affectés à la construction d’une ligne de chemin de fer. Cela rappelle le célèbre film de David Lean « Le pont de la rivière Kwai ». Les horreurs décrites dans le livre nous éloignent pourtant considérablement de l’atmosphère joyeusement virile du film qui glorifie l’esprit de résistance et l’héroïsme américains. Ici, les hommes sont sous alimentés, harassés par des cadences infernales, infestés de maladies souvent mortelles, roués de coups par leurs gardes et ils meurent par centaines. Certaines scènes sont d’ailleurs insoutenables, l’auteur n’épargnant au lecteur aucun détail. Porté par une écriture d’une grande puissance poétique, ce livre montre l’absurdité de la guerre et l’étendue des ravages produits sur ceux qui la font. Les grands thèmes liés à la condition humaine y sont évoqués : la vie, la mort, l’amour, les honneurs. Centré sur Dorrigo Evans, le personnage principal, médecin officier devenu héros national au retour de sa captivité, il s’intéresse également aux individus de son entourage, analysant finement  leur comportement. PS 

 

Prochainement

Rencontre avec J.B. Andrea.

Un premier roman bouleversant.

Mardi 17 octobre à 20 h.

mareine

Ce roman magnifique, singulier et inclassable, est une des plus belles découvertes de la rentrée littéraire.

Jean-Baptiste Andrea, célèbre l'enfance à travers la voix et la pensée d'un garçon de 12 ans qui souffre de troubles psychiques qui l'isolent et brouillent parfois sa perception de la réalité.

Depuis que son père lui a offert un blouson publicitaire de la marque Shell, il se fait appeler Shell. Il vit dans la vallée de l'Asse avec ses parents qui tiennent une station service. Quand il comprend qu'il sera bientôt placé dans un institut spécialisé, il fugue dans la montagne et va vivre tout un été, livré à lui-même.

Pour Shell, ce n'est pas une fuite, c'est le chemin qu'il doit prendre pour s'émanciper et devenir un homme. Il rencontre Viviane, elle apparaît comme un enchantement sur son chemin. Intrépide, effrontée, Viviane devient une compagne de jeu qui impose ses règles avec détermination. Elle sera sa "Reine". A ce titre, Shell ne pourra rien lui refuser et elle pourra tout lui demander.

Ces jeux innocents, fondés sur des défis enfantins, prennent parfois des tournures inquiètantes. Mais l'histoire appartient à Shell. C'est lui qui raconte, avec sa manière si singulière de considérer ce qui lui arrive.

 

Lire la suite...

Connexion