"La vie très privée de Mr Sim" - J. Coe - Folio Gallimard

Sa femme l'a quitté, il n'a pas d'amis : déprimé, accablé de solitude, Maxwell Sim en vient à accepter une proposition professionnelle saugrenue : la promotion d'une brosse à dents écologique. Au volant d'une voiture hybride, le voici qui file sur les routes d'Angleterre, et ce voyage de plus en plus aléatoire devient prétexte à revisiter son passé, soutenu par la voix angélique de son GPS, dont il tombe amoureux. Divinement caustique, ce roman de Jonathan Coe est l'odyssée d'un perdant, désespérément drôle jusqu'à la dernière page, où l'auteur se révèle un subtil manipulateur. Tout est magistralement orchestré pour nous faire saisir la complexité des choses simples, et l'étrangeté au coeur de l'ordinaire. La personnalité de Mr Sim, bien plus riche qu'il n'y paraît de prime abord, devient de plus en plus dense au fur et à mesure de notre voyage en compagnie de cet homme ordinaire, exerçant un métier ordinaire, dans une ville ordinaire. Surprenant, comme l'est le dernier chapitre de ce roman. Ce roman est le plus drôle et le plus désespéré de l'écrivain anglais Jonathan Coe. C'est une vaste réflexion sur l'imposture, les mensonges que l'on raconte et dont on se nourrit soi-même. Pour illustrer ce propos, l'histoire foisonne d'autres personnages qui tissent leurs illusions, que ce soient à des fins personnelles ou économiques. Le récit convoque l'histoire vraie de Donald Crowshurt, homme d'affaire passionné par la voile et qui s'engagea dans une course en solitaire à la fin des années soixante. Très vite, il dû renoncer, mais préféra mentir au monde entier, en laissant entendre qu'il était toujours dans la course. Fou de solitude et confronté à ce gigantesque mensonge, il ne survécu pas à son imposture. Maxwell Sim tourne autour de l'histoire de cet aventurier, il en devient l'incarnation des années 2010. Prostré chez lui entre deux assauts dépressifs, il égrène ce qui ne va pas dans sa vie, ses douloureuses relations avec son père, l'indifférence moqueuse de son ex-épouse, ses pâles ambitions professionnelles... Le ton est résolument sarcastique et très original. Il permet de décrire les ressorts d'une défaite personnelle très emblématique de notre époque.

Prochainement

Double rencontre 

Mercredi 23 mai à 20h à la librairie.

Nous recevrons Véronique Bizot pour son nouveau recueil de nouvelles "Futurs parfaits" Actes sud et Christian Oster qui vient de publier "Massif central" aux éditions de l'Olivier.

futursparfaits

massifcentral

Ils écrivent côte à côte depuis de nombreuses années des romans et des nouvelles.

Dans ce dernier recueil  "Futurs parfaits", composé de onze récits traversés de désirs de vies nouvelles, des hommes et des femmes affrontent avec plus ou moins de grâce leur solitude, leurs angoisses, leurs histoires de famille ou l'imposture de leur vie. Véronique Bizot manie avec humour l'insolite et passe allègrement de situations frisant l'absurde à des scènes de vies ordinaires.

Le "héros ostérien", qui a pris corps dans les dix-neuf romans déjà écrits par Christian Oster, est un homme d'âge mûr, affable, détaché du réel, prêt à suivre n'importe quelle opportunité pour que s'accomplisse un autre destin. Christian Oster écrit des scénarios à rebondissements qui entraînent ces personnages sur les routes et dans de petites villes de province où ils feront des rencontres impossibles et se retrouveront dans des situations inextricables. 

Inscription à la soirée par mail ou tél. 01 43 20 31 96

 

Lire la suite...

Connexion