"Canicule" Baru - éd Caterman

 

« Canicule » Baru – éd Casterman

D'après Jean Vautrin.

Dans la fournaise d'un été caniculaire, un gangster échappe à ses anciens complices et aux forces de la police. Il se terre dans une ferme, mais loin d'être à l'abri, il y découvre un monde à la dérive, incarné par des personnages psychopathes. Un récit rural, explosif et sanglant qui rejoint la vision déjantée du polar de Jean Vautrin

 

"Charly 9" Teulé/Guerineau - éd Delcourt

 

« Charly 9 » R. Guerineau – éd Delcourt

D'après Jean Teulé

C'est l'histoire d'un roi sanguinaire, qui ordonna le massacre de la Saint-Barthélémy et qui mourut à l'âge de 23 ans. J. Teulé en avait fait un récit magistral, R. Guerineau a su adapter ce mélange de gravité, d'absurdité et de folie en réalisant des planches qui évoquent toutes les dérives de ce pouvoir absolu et arbitraire. On retrouve une proximité palpable entre l'auteur et le dessinateur.

 

"Le dalhia noir" M. Hyman, Matz, D. Fincher - éd Caterman

 

« Le dalhia noir » M. Hyman, Matz, D. Fincher- éd Casterman

D'après James Ellroy

Ce roman graphique est à l'image de la démesure du récit de James Ellroy. L'auteur raconte  l'assassinat qui conditionna à jamais sa vie, celui d'une jeune actrice retrouvée sauvagement mutilée en janvier 1947 dans un terrain vague à Los Angeles. Ce roman emblématique et obsessionnelle se retrouve merveilleusement adapté dans cet ouvrage.

 

"L'étranger" Camus/Ferrandez -éd Fétiche

 

« L'étranger » J. Ferrandez – éd Fétiche/Gallimard

D'après A. Camus

Après une première planche sans paroles, les premiers mots prononcés par Meursault « Aujourd'hui maman est morte... » sont ceux du roman de A. Camus . J. Ferrandez restitue à merveille l'ambiance prégnante de ce récit sur des planches saturées d'une lumière lourde et aveuglante. La couleur se substitue aux mots et accompagne  le narrateur dans son détachement.

 

"Le silence" Bruce Matard - éd ça et là

 

« Le silence » Bruce Mutard – éd Ca et là

Un trait vif, réaliste et sûr qui s'empare de l'histoire d'un couple vacillant. Choosy est acheteuse de tableaux pour une galerie de Sydney et Dimitri est peintre en pleine  crise créative. Au Bord de la rupture, ils tombent en extase devant le tableau d'un peintre inconnu et décident de se mettre à sa recherche.

 

"Olympe de Gouges" Catel et Bocquet - éd Casterman

Dans une société dominée par les hommes et dans une France d'avant la République, Olympe de Gouges choisit de vivre librement. Elle cotoie Voltaire, Rousseau, Mirabeau et Robespierre.

Elle écrit des pièces de Théâtre, s'affirme contre l'esclavage et l'égalité entre les sexes. 

Son destin exemplaire est dessiné avec justesse dans un long roman graphique captivant.

Les auteurs, Catel et Boquet, avaient déjà écrit et dessiné la biographie de Kiki de Monparnasse.

"Thoreau, la vie sublime" M. Le Roy, A. Dan - éd Le Lombard

Henry David Thoreau décide de revenir dans son village natal, désillusionné par une société esclavagiste et guerrière.

Il décide de reprendre une vie simple et c'est dans ce cadre qu'il écrira ses principaux essais.

Ces planches d'une grande beauté rendent hommage aux grands espaces américains. 

Le récit est ponctué des pensées de ce poète pacifiste et écologie à qui l'on se réfère de plus en plus actuellement.

"Pigalle 62.27" Loustal, Götting - éd Casterman

L'intrigue se déroule dans le Pigalle des années cinquante.

Pour tenter d'élucider la mort de son père, Antoine infiltre le monde de la nuit. Dans l'atmosphère d'après-guerre, les mafieux font régner la terreur. 

Cette enquête, sur un monde gouverné par les petits trafics, jette un regard historique sur un Paris disparu.

 

 

"La ruche" C. Burns - éd Cornélius

Dans cette histoire destructurée, où le réel et l'imaginaire s'entrechoque, Doug, un jeune artiste underground est prisonnier de ses fantasmes et d'un secret dévastateur.

Une création graphique, où les collages d'images perdent le lecteur dans un univers instable et fascinant.

L'auteur poursuit, dans ce second thème, sa trilogie amorcée avec Toxic en 2010.

"La douce" F. Schuiten - éd Casterman

Un magnifique ouvrage qui évoque la noblesse et la beauté de l'industrie ferrovière.

Un machiniste constatant le déclin du transport ferrovière au profit de lignes téléphériques gigantesques, décide de sauver sa machine "la douce".

F. Schuiten crée de toutes pièces un monde industriel onirique servi par un dessin sublime.

"Soirs de Paris" P. Petit-Roulet, F. Avril - éd Humanoïdes associés

Dans un grand et luxieux format, les planches de F. Avril racontent les soirées parisiennes.

L'élégance et l'ironie jonchent ces pages muettes où le dessin prend toute sa place.

On y croise amoureux et célibataires, on passe d'un cabaret à une soirée privée où l'on danse et l'on drague.

Un Paris de la nuit coloré et rythmé.

Prochainement

 

Jeudi 15 février à 20h, nous recevrons Jean-Luc Coatalem. 

Une soirée sous le signe de la passion et du voyage, sur les traces de Paul Gauguin et Victor Segalen.

Jean-Luc Coatalem nous entraînera, dans son sillage, sur les pas de ces deux grands voyageurs qui ne cessent d'alimenter son imaginaire et qui ont modifié et enrichi notre vision du monde. 

 

"Mes pas vont ailleurs", publié à la rentrée 2017, a été couronné par le Prix Femina Essai et par le Prix de la Langue française.  

Lire la suite...

Connexion