"Un livre de raison" Joan Didion - éd Grasset

Journaliste, écrivain, Joan Didion occupe la scène littéraire américaine depuis une quarantaine d'années. Dans ce roman « Un livre de raison » publié en 1978, la narratrice Grace, vit à Boca Grande, une république imaginaire d'Amérique centrale, entre jungle et cité futuriste, gouvernée par une famille de dictateurs. Grace a été l'épouse d'un membre de ce clan, désormais veuve, elle administre le domaine dont elle a hérité. Survient dans ce paysage sans contours ni reliefs, une américaine, « la norteamericana » : Charlotte Douglas. Silhouette élégante et évanescente qui arpente les rues de la capitale et devient une enigme dans cette société fermée où tout le monde se connaît. Grace rencontre Charlotte, cette dernière semble très confuse et ne parvient pas à expliquer les raisons de son séjour dans ce petit pays. 

 

Elle ment, affabule, mélange les époques et révèle d'elle une série d'anecdotes décousues. Ses ex-maris sont omniprésents dans ses récits, sa fille dont elle garde un souvenir angélique semble avoir très mal tournée. Cette femme ne se soucie plus d'elle même ni de son avenir, sa seule raison d'être : demeurer à Boca Grande pour attendre sa fille qui selon elle passera peut-être par là un jour. Charlotte Douglas est morte quand s'ouvre le récit, la narratrice Grace a prévenu en préambule qu'elle a décidé de donner une existence littéraire à la vie de Charlotte. C'est le projet conjoint de la narratrice et de l'auteur. Témoin et confidente la narratrice tente de reconstituer les éléments de cette vie en lambeau, de faire la part entre le vrai et le faux mais de respecter la façon dont les informations lui sont parvenues. De cette manière Jaon Didion donne accès à l'extrême perdition dans laquelle se trouvait Charlotte. Magnifique portrait de femme en souffrance dont l'esprit s'est employé à fuir une réalité désespérante. Ce livre composé d'ellipses, de contournements, de mystères et de faits contradictoires est une remarquable enquête psychologique sur une femme continuellement au bord de l'abîme. Sa chute survient dans un pays menaçant, où règne une perpétuelle incertitude qui rend le destin de Charlotte plus tragique encore.

 

Prochainement

Rencontre avec J.B. Andrea.

Un premier roman bouleversant.

Mardi 17 octobre à 20 h.

mareine

Ce roman magnifique, singulier et inclassable, est une des plus belles découvertes de la rentrée littéraire.

Jean-Baptiste Andrea, célèbre l'enfance à travers la voix et la pensée d'un garçon de 12 ans qui souffre de troubles psychiques qui l'isolent et brouillent parfois sa perception de la réalité.

Depuis que son père lui a offert un blouson publicitaire de la marque Shell, il se fait appeler Shell. Il vit dans la vallée de l'Asse avec ses parents qui tiennent une station service. Quand il comprend qu'il sera bientôt placé dans un institut spécialisé, il fugue dans la montagne et va vivre tout un été, livré à lui-même.

Pour Shell, ce n'est pas une fuite, c'est le chemin qu'il doit prendre pour s'émanciper et devenir un homme. Il rencontre Viviane, elle apparaît comme un enchantement sur son chemin. Intrépide, effrontée, Viviane devient une compagne de jeu qui impose ses règles avec détermination. Elle sera sa "Reine". A ce titre, Shell ne pourra rien lui refuser et elle pourra tout lui demander.

Ces jeux innocents, fondés sur des défis enfantins, prennent parfois des tournures inquiètantes. Mais l'histoire appartient à Shell. C'est lui qui raconte, avec sa manière si singulière de considérer ce qui lui arrive.

 

Lire la suite...

Connexion