"Connemara" Nicolas Mathieu - Babel

"Connemara" c’est l’histoire d’un retour au pays, d’une tentative à deux, le récit d’une autre chance et d’un amour qui se cherche par-delà les distances et les parcours de vie. Celle qui revient, c'est Hélène, elle a bientôt 40 ans, elle a fait des études, une belle carrière dans des sociétés de conseils. Elle manie à merveille le langage de l'entreprise, elle connait les ressorts d'une évolution de carrière réussie jusqu'au jour où la pression trop forte l'a fait dévisser. Elle fait un burn out et décide avec sa famille de revenir vivre et travailler dans sa région natale où elle suppose que la vie sera plus douce.  Elle a réalisé le programme des magazines et le rêve de son adolescence : partir, changer de milieu, réussir. Et pourtant, le sentiment d'insatisfaction plane au dessus de ses rêves accomplis, elle décide de reprendre contact avec celles et ceux qu'elle a connu.e.s quand elle était adolescente, elle les suit sur les réseaux sociaux et se décide à joindre Christophe, qui était, vingt ans plus tôt, la coqueluche du lycée. Qu'attend-elle de cette rencontre ? Vivre l'histoire qui n'avait pas eu lieu quand ils avaient quinze ans ? Mesurer la distance entre leurs parcours ? Prendre sa revanche sur celui qui était l'obsession de toutes les filles ? 

 

Christophe, lui, n’a jamais quitté la petite ville où il a grandi. Il n’est plus si beau. Il a fait sa vie à petits pas, privilégiant les copains, la fête, remettant au lendemain les grandes décisions, l’âge des choix, il est commercial dans une société alimentaire, il s'occupe de son père et doit accepter les contraintes d'une garde alternée qui va l'éloigner de son jeune fils. Il n'a jamais partagé les mêmes ambitions qu'Hélène, il semble se satisfaire de sa vie même si au mitan de celle-ci, il reprendrait bien le hockey sur glace, sport qui l'avait sacré jeune espoir régional et avait fait de lui le héros du lycée et l'adolescent le plus convoité par les filles. Il croit dur comme fer que tout est encore possible, même contre l'avis des entraineurs. L'envie d'un dernier tour de piste pour éblouir son fils, ou l'envie de revivre, comme hélène, une partie de sa jeunesse ? Il est des âges dans la vie, généralement les décennies, où le bilan s'impose contre le temps qui passe. Dans le roman de Nicolas Mathieu, si l'épreuve du cap de la quarantaine s'impose à ses personnages de manière individuelle, elle renvoie aussi fortement à toutes les illusions politiques et sociales d'une génération née dans les années 80 qui a grandi dans le culte de la réussite, qui a ignoré les fractures sociales et a été soumis à des changements culturels fondamentaux. C'est un récit de rage, de colère, contre le temps qui passe, les rêves qui nous échappent, la fin des illusions ou pire encore l'impression de n'avoir pas forcément suivi le meilleur

 

Prochainement

Mercredi 28 février 

manouchian

Missak et Mélinée Manouchian, deux étrangers, arméniens et communistes, entrent au Panthéon le 21 février 2024. La valeur symbolique de cet événement est majeure. Deux orphelins du génocide des Arméniens devenus héros de la Résistance française. Denis Peschanski, historien et co-auteur du livre retracera avec vous ce parcours documentaire nourri d’archives dont de nombreux inédits.

Lieu : 19h, Bibliothèque Benoîte Groult. Réservation conseillée

Mardi 12 mars 

Droits des femmes. Où en sommes-nous ?

tortureblanche

Une table ronde pour débattre et échanger avec Sophia Aram, Laure Daussy et Iris Farkhondeh. "Femmes, Vie, Liberté" sera l’étendard de cette soirée consacrée aux femmes et à leurs droits dans le monde. "Torture blanche" de Narges Mohammadi, prix nobel de la paix 2023, parait le 6 mars.

Lieu : 19h, Bibliothèque Benoîte Groult. Réservation conseillée

Jeudi 25 avril 

 leconvoi

Rencontre avec Beata Umubyeyi Mairesse

Le 18 juin 1994, quelques semaines avant la fin du génocide des Tutsi au Rwanda, Beata Umubyeyi Mairesse, alors adolescente, a eu la vie sauve grâce à un convoi humanitaire suisse.Treize ans après, elle entre en contact avec l'équipe de la BBC qui a filmé et photographié ce convoi. Commence alors une enquête acharnée (entre le Rwanda, le Royaume-Uni, la Suisse, la France, l'Italie et l'Afrique du Sud) pour recomposer les événements auprès des témoins encore vivants : rescapés, humanitaires, journalistes. Nourri de réflexions sur l'acte de témoigner et la valeur des traces, "Le convoi" offre une contribution essentielle à la réappropriation et à la transmission de cette mémoire collective.

Lieu : 19h, Bibliothèque Benoîte Groult. Réservation conseillée

 

Lire la suite...

Connexion