Focus sur l'écrivain : Pascal Garnier

Son dernier roman, "Cartons", paraissait en février 2012 chez son éditeur Zulma. Pascal Garnier, écrivain de romans sombres, courts et cisélés, est décédé le 5 mars 2010, à l'âge de 61 ans. Il disait : « la poésie : ce sont deux mots qui se rencontrent pour la première fois. J'aime le choc de deux mots qui créent une image, un sentiment, une sensation physique... ». Il laisse derrière lui une oeuvre considérable que nous aimons énormément et que nous vous invitons à découvrir.

                       

Nouvelles L'année sabbatique -1986, P.O.L. / Surclassement 1987, P.O.L. / Cas de figures 1990, Syros
 / T'avais qu'à pas vieillir 1997, Le Verger

 Romans / Le pain de la veille 1989, L'Entreligne / La solution esquimau 1996, Fleuve Noir / La place du mort 1997, Fleuve Noir / Les insulaires 1998, Fleuve Noir / Trop près du bord 1999, Fleuve Noir / 
L'A 26 1999, Zulma / Nul n'est à l'abri du succès 2000, Zulma / Chambre12 2000, Flammarion / 
Vue imprenable sur l'autre 2002, Zulma / Nuisibles 2002, Flammarion / Les Hauts du Bas 2003, Zulma
 /Parenthèse 2004, Plon /Flux 2005, Zulma / Comment va la douleur ? 2006, Zulma / La Théorie du panda 2008, Zulma / Lune captive dans un œil mort 2009, Zulma / Le Grand Loin 2010 Zulma / Cartons 2012 Zulma


Pascal Garnier aime les personnages modestes, ceux qu'on croise au café du coin. Ses héros sont plutôt des cabossés de l'existence, basculant parfois dans le crime ou dérapant dans la folie.


En 1986, il écrivait son premier livre, « L'Année sabbatique », un recueil de nouvelles paru chez P.O.L. Il se lançait parallèlement dans le roman pour la jeunesse et continua longtemps à aller de l'un à l'autre, selon ses envies, ses inspirations. En janvier 2010 paraissait Le Grand Loin, chez Zulma : le road movie d'un père retraité et de sa fille un peu braque, qui s'achevait du côté d'Agen au fond d'un camping-car miteux. Dans « Lune captive dans un œil mort », paru en 2009, Pascal Garnier mettait le cap au sud, dans une résidence ultra-surveillée pour retraités bien propres. Ce paradis des seniors tournait vite à l'enfer, celui de l'ennui et de la solitude. 


Obsédé par l'enfermement, écorché vif, passant de l'ironie à l'émotion, Pascal Garnier est un grand styliste. En mai 2010, son éditeur Zulma, a réédité trois romans sous le titre « Les Insulaires et autres romans noirs ». Trois textes courts, serrés, imaginés par cet écrivain des âmes perdues.


Nous vous invitons à lire un entretien réalisé par Serge Cabrol disponible sur le site "Encres vagabondes".

Prochainement

 Prochaines rencontres

Dimanche 2 décembre 

aleexandradavidneel

Présentation d'un très beau livre consacré à Alexandra David-Neel. Photos et lettres inédites. Jeanne Mascolo de Fillipis est cinéaste documentariste et voyage, depuis des années, sur les traces d'A. David-Neel. Rencontre avec l'auteure entre 15h et 18h.

Jeudi 13 décembre

laouleschiensaboientparlaqueue

"Là où les chiens aboient par la queue" est notre coup de coeur de la rentrée littéraire. Nous sommes très heureux d'accueillir Estelle-Sarah Bulle pour ce premier roman. Une histoire de famille, entre Pointe-à-Pitre et Paris, racontée avec humour et tendresse. A partir de 20h.

 

Lire la suite...

Connexion